Communiqué de la Gendarmerie.

Publié le par Gérard

Certains opérateurs proposent des abonnements, fixes ou mobiles, par démarchage téléphonique. Se montrant insistant et usant de pression, ils parviennent à commercialiser leurs offres et à prélever, parfois sans autorisation écrites, les comptes bancaires des victimes. Les personnes âgées sont une cible privilégiée.
Mode opératoire :
Les personnes âgées sont contactées par un opérateur dont le nom ressemble à celui de France Télécom. Certains commerciaux profitent de la confusion et se font passer pour des agents de l'opérateur historique. Ils se montrent très insistant auprès des victimes, abusées et trompées, qui s'engagent par contrat.
Le groupement de gendarmerie de la Vendée invite les seniors de vos communes à la plus grande vigilance.
Les recommandations formulées ci-dessous peuvent utilement, si vous en décidez ainsi, être rappelées dans le bulletin municipal et/ou mises en ligne sur le site internet de vos communes :
Adoptez les bons réflexes :

  • Notez le numéro de téléphone entrant s’il apparaît,
  • Exigez du commercial le nom et les coordonnées de la société,
  • Ne vous engagez pas et faites vous conseiller par vos enfants et (ou) des amis,
  • Ne communiquez vos coordonnées bancaires par téléphone sous aucun prétexte.

Sachez qu'au terme de l'article L121-27 du code de la consommation :
A la suite d'un démarchage par téléphone ou par tout moyen technique assimilable, le professionnel doit adresser au consommateur une confirmation de l'offre qu'il a faite. Le consommateur n'est engagé que par sa signature.
En cas de démarchage abusif, nous vous recommandons de le signaler à la brigade de gendarmerie dont vous dépendez.

Publié dans Gendarmerie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article