Communiqué de la Gendarmerie (carte bancaire)

Publié le par Gérard

1-securite-gendarmerie 221

[PREVENTION] Contre les fraudes bancaires, quelques conseils à la carte

Le constat est sans appel : les arnaques à la carte bancaire explosent. Plus de 700 000 ménages se sont déclarés victimes  d'un débit frauduleux en 2012 contre 500 000 en 2010, selon la récente étude de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP).

Mais ne soyons pas fatalistes pour autant. Ils existent des solutions pour éviter ces arnaques ou au moins les limiter.
En magasin, dans la rue, sur Internet… Quelques conseils à la carte.
Au quotidien :

    Ne laissez pas votre carte à portée de vue.
    N'inscrivez jamais votre code sur un papier. Si vous avez des difficultés à vous rappeler votre code, placez-le à part de votre carte.
    Ne jetez pas vos tickets de caisse sans les détruire totalement.
    N'oubliez pas qu'aucun service officiel ni votre banque ne sont habilités à vous demander votre code confidentiel.

Devant un distributeur de billets :

    Avant d'insérer votre carte dans le lecteur, vérifiez que tout semble normal.
    Ne vous laissez pas distraire par un ou plusieurs individus qui attendent derrière vous : soyez très vigilants !
    En cas de difficulté avec le distributeur, méfiez-vous des personnes vous proposant leur aide. Ne leur donnez en aucun code votre code.
    Si votre carte est avalée par le distributeur, patientez quelques instants pour être sûr qu'elle ne ressort pas, puis, signalez-le immédiatement à votre établissement bancaire. Ayez avec vous le numéro de téléphone du centre d'opposition des cartes bancaires.

Sur Internet :

    Ne répondez jamais à un mail vous demandant des informations personnelles ou vos numéros de carte bancaire, même s’il semble émis par un de vos fournisseurs (banque, téléphone, internet)
    N’utilisez jamais d’ordinateur public pour faire un achat sur internet.
    Ne mentionnez jamais vos données personnelles ou vos numéros de carte bancaire dans un mail, même envoyé à un proche.
    Ne cliquez pas directement sur un lien contenu dans un mail, mais ouvrez votre navigateur et saisissez vous-même l'adresse URL.
    Assurez-vous, lorsque vous saisissez des informations sensibles, que le navigateur est en mode sécurisé, c'est-à-dire que l'adresse dans la barre du navigateur commence par https et qu'un petit cadenas est affiché dans la barre d'état au bas de votre navigateur.
Et pour encore plus de conseils et d'informations, rendez-vous sur : http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/

Publié dans Gendarmerie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article