Départ à la retraite de Michel

Publié le par Gérard

 

02--Retraite-Michel 0026Une symphatique réunion s'est tenue samedi matin où de nombreuses personnes étaient présentes pour fêter le départ en retraite de Michel, agent technique depuis 25 ans à la commune de La Jonchère. Un coupe haie lui a été offert "histoire de na pas perdre la main".

Michel, nous te souhaitons une très bonne et longue retraite.

Marc Bouillaud, Maire

 

 

Mon cher Michel, un chiffre, le 14, pourquoi ? Michel, tu es né le 14 juillet 1954, tu es allé à l’école jusqu’à 14 ans et l’école finissant avant le 14 juillet, tu avais l’obligation d’avoir 14 ans pour l’apprentissage, donc d’attendre le 14 juillet.

Ceci étant arrivé le jour suivant le 15 juillet 1968, embauche et apprentissage chez le maraîcher du Givre à deux pas à côté ou tu apprends le métier. Semis, plantation et désherbage, d’où la technique que tu as insufflée pendant 25 années sur notre commune.

Michel a en lui l’esprit de la découverte. La météo du Givre  avec l’hiver glacial de 1985 avec des températures de moins 15 degrés. Michel  abandonne les légumes plutôt congelés que gelés. Puis embauche chez le plombier du Givre Dominique Daviet que je salue. Nouveau départ, dégeler et remplacer les canalisations, tuyaux et chauffe-eau. Puis le beau temps revient, les travaux de plomberie et d’installation repartent avec à l’époque, la construction qui était fleurissante.

Michel devient à lui seul l’artisan qui représente tout le bâtiment, plombier, maçon, carreleur, électricien. D’ailleurs pendant ce temps, Michel construit  chez lui des maisons.

Puis en 1990 Michel est recruté comme agent d’entretien par M. Mollé maire, qui est parmi nous ce matin, que je salue. Emploi de 25 heures par semaine car Michel continue la construction chez lui le temps restant.

Aujourd’hui Michel part à la retraite avec le grade d’adjoint technique principal de 2 ème catégorie après 25 années passées au service de la commune.

Très polyvalent à lui seul comme je le disais avant, il est le représentant du bâtiment laissant son cachet, son empreinte sur ses réalisations. Pour en citer quelques-unes, la construction du local épicerie, la belle création de la salle d’eau des chambres d’hôtes, le remplacement des ouvertures de la mairie, du café, des  chambres, ainsi que les portes de cette salle, aménagement intérieur du studio, la construction en pierre des puits du lotissement, la rénovation de l’atelier municipal et j’en passe.

Mais souvenez-vous de son premier métier, Michel a créé aussi des espaces verts comme le parc paysagé du terrain de pétanque, les Oliviers ou la Bédouare.

Michel tu as des mains de fée et toujours dans ces réalisations l’innovation permanente, aussi l’esprit écologique, pas de création espace vert sans penser arrosage et désherbage toujours soucieux du futur.

Michel, nul Jonchèrois n’a apporté de point négatif au cours de ces 25 années, au contraire agent remarquable par son travail, sa discrétion, sa disponibilité et ce dynamisme permanent.

Aujourd’hui après toutes ces années au service de la commune où plutôt des Jonchèrois, avec eux, je te remercie pour toutes ces années de bons et loyaux services. Je te souhaite une très bonne et très longue retraite en famille et bon vent.

Michel 

Déjà 25 ans….

"Déjà 25 ans et pourtant de nombreux évènements ont jalonné ma carrière d’employé communal. Tout d’abord en prenant mes fonctions je découvrais la commune de la Jonchère avec une population vieillissante, une population rurale qui avait écrit les pages de la commune avec son petit artisanat, sa petite agriculture et ses petits commerces. Une  population qui remplissait tous les jeudis la salle du club du 3ème âge et qui sans se renouveler disparaissait petit à petit en fermant les portes et les volets derrière elle.

J’ai été très heureux de travailler avec les deux équipes municipales du maire Hubert Mollé. J’ai beaucoup apprécié avec quel dynamisme et inventivité ils ont su rebondir pour redonner le renouveau nécessaire à la commune. Je m’y suis associé avec les moyens matériels limités que j’avais, mais surtout avec énergie et détermination.

Les premiers travaux, l’aménagement du studio, puis suite au remembrement, la plantation de plus de 5000 arbres et arbustes et la création du parc.

En participant à la rénovation du centre bourg par la démolition des nombreux hangars de la famille Vital et Charpantreau, je participai à ma manière à son renouveau.

La place de l’Eglise a retrouvé un nouveau visage dynamique  par la réalisation des 6 logements locatifs. J’y ai participé en aménageant les espaces verts privatisés et les clôtures.

En me confiant la construction de l’épicerie de proximité, la municipalité concluait ce maillage important qui redonnait vie et faisait revenir une population jeune dans le centre bourg.

Avec Michel Cantet et son équipe : la rénovation de la salle polyvalente et des chambres d’hôtes m’a demandé de collaborer avec la commission bâtiment, le résultat très satisfaisant a nécessité de nombreuses heures de travail.

Les nouvelles plantations et les réaménagements des espaces verts ont sollicité avec la commission espace vert une réflexion qui, je le précise, anticipait de 10 ans les directives générales actuelles de l’administration. Les maîtres mots que nous avions définis étaient « planter les végétaux adaptés au terrain et au climat, peu gourmands en eau, en engrais chimiques en désherbants et modestes en heures de travail…

Avec Marc Bouillaud et son équipe : un nouveau dynamisme se faisait et se fait jour .La population est plus jeune, les moyens financiers sont plus importants .Bruno m’a rejoint depuis 3 ans et demi pour participer aux différents travaux  de la commune .En nous dotant de matériel, nous avons pu réaliser la rénovation totale de la location place de l’Eglise , la rénovation  et la sécurisation de l’atelier près du cimetière, la rénovation du local pour stocker le matériel des fêtes rue de la Jaunière, la rénovation de la citerne et du puits en pierre de taille, les différentes plantations pour les nouvelles accessibilités et le remplacement de toutes les ouvertures des bâtiments de la commune. Ainsi Bruno après 3 ans et demi de collaboration est devenu un super employé de commune qui m’interpellait en me disant : « Hé grand-père, il est temps que tu prennes ta retraite ».Voilà, c’est fait, je l’ai écouté, il prend le relais et vous pouvez lui faire confiance.

Mais peut-être, vous êtes- vous posé la question : où as-t-il appris les différents métiers qu’il a pratiqué ?

Enfant,  j’ai eu la chance d’avoir un grand-père qui m’a donné le goût du jardin potager agrémenté de fleurs et d’arbres fruitiers, puis j’ai travaillé la terre pendant 15 ans comme maraicher chez la famille Lemarchand du Givre.

J’ai eu aussi le bonheur  avec mon père et mon oncle d’aller à l’atelier de menuiserie et sur les chantiers du temps où ils travaillaient en collaboration avec les maçons….

Avec une formation d’un an comme plombier chauffagiste, puis en travaillant pendant 5 ans dans l’entreprise Daviet Dominique du Givre, les métiers du bâtiment n’avaient plus de secret pour moi…

En conclusion, je voudrais mettre en relief pour les nouvelles générations une particularité qui illustre bien l’état d’esprit de la commune de la Jonchère, vous avez sans doute remarqué que nous avons toujours apporté une attention dans l’entretien du cimetière. Dès mon arrivée sur la commune, Hubert Mollé, maire, puis ses successeurs, m’ont signifié l’importance du respect que nous devions avoir envers ceux qui ont successivement fait vivre la commune..Donc toutes les tombes sont entretenues sans distinction. Cet héritage vous revient, Mr le Maire, vous le conseil municipal, vous les employés de commune et je vous souhaite à  tous d’animer la commune de la Jonchère

avec dynamisme et humanité02--Retraite-Michel 0035".

02--Retraite-Michel 002802--Retraite-Michel 0030

Publié dans Mairie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article